Calixthe Beyala

Calixthe Beyala est née en 1961 au Cameroun. Arrivée en France à dix-sept ans, elle publie son premier roman en 1987, C’est le soleil qui m’a brûlée. Depuis, elle a obtenu le Grand Prix littéraire de l’Afrique noire pour Maman a un amant, le Grand Prix du roman de l’Académie française pour Les Honneurs perdus et le Grand Prix de l’Unicef pour La Petite Fille du réverbère. Parallèlement à sa carrière d’écrivain, elle milite pour de nombreuses associations. Calixthe Beyala a été faite chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres.


Tous ses livres (2)


Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement et des cookies permettant de réaliser des mesures d’audience. Pour plus d’informations et pour paramétrer l’utilisation des cookies, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.