Love Me Tender
Feuilleter

Prix

7,00€



160 pages - 108 x 178 mm - Poche - EAN : 9782290235850

Love Me Tender

« Je ne vois pas pourquoi l’amour entre une mère et un fils ne serait pas exactement comme les autres amours. Pourquoi on ne pourrait pas cesser de s’aimer. Pourquoi on ne pourrait pas rompre. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas s’en foutre, une fois pour toutes, de l’amour. »

Constance Debré poursuit sa quête entamée avec Play Boy, celle du sens, de la vie juste, de la vie bonne. Après la question de l’identité se pose celle de l’autre et de l’amour sous toutes ses formes, de l’amour maternel aux variations amoureuses. Pour être libre, faut-il accueillir tout ce qui nous arrive ? Faut-il tout embrasser, jusqu’à nos propres défaites ? Peut-on renverser le chagrin?

Littérature française

Littérature (n° 13102), Littérature française

Paru le 06/01/2021


Les coups de cœur

Le coup de cœur de
Alizée

Librairie Mollat

Alors que son ex-mari se persuade qu’elle mène une vie instable et dangereuse et décide de l’empêcher de voir leur fils, Constance Debré va faire face à un dilemme : renoncer à sa vie et à sa liberté pour pouvoir voir son fils, ou refuser toute concession et ainsi accepter de le perdre. Un roman autobiographique tranchant, crève-coeur, sur la notion de famille, la relation mère-fils, et la complexité d’être femme avant d’être mère. Un magnifique cri du cœur.

Le coup de cœur de
Julien

Espace Culturel d'Hirsingue

Surveillons de près Constance Debré qui frappe fort avec ce court roman, car elle risque de marquer les esprits. Aussi aiguisée qu’un scalpel, sa prose est percutante et va droit au  but, sans fioritures quitte à être parfois presque elliptique. Faite de phrases courtes qui s’enchainent à la vitesse de la pensée, elle en devient presque une écriture de l’urgence : l’aspect cathartique y est évident. Dire pour se soulager, dire pour se faire mal, dire la souffrance, la dire vite et avec désinvolture, parfois à demi mots,  la dire sans en avoir l’air mais la dire tout de même…Avec Constance Debré les mots sont des cris, et le narrateur de Love me tender hurle à la face du lecteur sa quête d’identité et  d’amour. Percutant et bouleversant !

Le coup de cœur de
Fanny

Librairie Kube

D'abord, je trouve qu'il augure parfaitement la collection Coup de poing. Constance Debré, dont je n'avais pas lu le précédent "Play boy", ne met pourtant pas de gants. Percutante, sa plume n'en est que plus poétique. Elle est de ces femmes dont chaque phrase semble pensée pour marquer. Et avec elle, pas d'esquive possible. Love me tender, mais en pleine gueule.
Ce qui ne gâche rien, c'est qu'elle a aussi une vraie histoire à nous raconter. Celle d'une mère, dont l'aigreur de son ex-mari la coupe de son fils. Celle d'une femme, qui a décidé de ne consommer que les conquêtes amoureuses et les longueurs de piscine. Une vie simple pour une femme loin de l'être.  
Si j'étais sur un ring, je ne voudrais pas de Constance en face. Mais en tant que lectrice, merci, merci.



Bibliothématique

Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement et des cookies permettant de réaliser des mesures d’audience. Pour plus d’informations et pour paramétrer l’utilisation des cookies, cliquez ici . En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies.